BIOGRAPHIE ALEXANDRE LAGOYA

Né à Alexandrie en 1929 d’un père grec et d’une mère italienne, il commence ses études musicales et de guitare à l’âge de 8 ans. A 13 ans il donne son premier récital et à 15 ans, il enseigne déjà la guitare et le solfège. Après avoir donné plus de 500 concerts, il s’installe à Paris, où la France devient son pays d’adoption.Poursuivant sa carrière pédagogique et artistique, il effectue une immense tournée de concerts dans tous les pays d’Europe.En 1952, il épouse la célèbre guitariste française Ida Presti avec laquelle il forme le duo Presti-Lagoya. Ils fondent alors ensemble une classe de guitare à la Schola Cantorum. A travers leurs 15 tournées internationales, qui comprennent plus de 2000 concerts, les compositeurs D. Lesur, A. Jolivet, L. Alibert, P. Petit, H. Tomasi, S. Lancen, J. Wiener, J. Rodrigo, M. C. Tedesco, leur dédient leurs œuvres.Après quinze années de recherches instrumentales avec Ida Presti, ils ouvrent de nouveaux horizons à la technique de la guitare :une nouvelle position de mains, découvrant la façon de faire les trilles sur deux cordes jusqu’alors faites sur une, employant une nouvelle position pour obtenir une plus grande rapidité dans le pizzicato et perfectionner la technique du staccato.

Alexandre Lagoya est demandé à plusieurs reprises pour enseigner la guitare dans les universités aux U.S.A. et notamment aux J.M.C. (Canada) et dirige à partir de 1960 la classe de guitare à l’Académie Internationale d’Eté de Nice, formant ainsi de nombreux élèves qui occupent des postes dans les Conservatoires parmi les plus importants à travers le monde.Chaque année, Alexandre Lagoya est invité à participer en tant que membre du jury des plus importants concours nationaux et internationaux. Il devient professeur au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris en octobre 1969, date de la création d’une classe de guitare. Alexandre Lagoya donne des concerts dans le monde entier : il joue sous la direction d’éminents chefs avec les plus grands orchestres symphoniques. Régulièrement, il est sollicité par les plus importants festivals nationaux et internationaux. Alexandre Lagoya est considéré comme un des plus extraordinaires guitaristes de notre temps. Il a enregistré de nombreux disques.En 1965, le gouvernement français le fait Commandeur du Mérite Culturel et Artistique; en 1972, Chevalier du Mérite National; en 1974, Chevalier des Arts et Lettres pour son action en faveur de la musique à travers le monde. Deux décorations lui ont été décernées par le gouvernement de l’U.R.S.S. en 1964. Malgré toutes ses activités, cet homme souriant, généreux, direct, aimait la jeunesse qu’il aidait et conseillait. Tout l’intéressait, la peinture, l’architec­ture, la littérature, la nature, les animaux... Il aimait voyager, mais c’est avec un infini plaisir qu’il retrouvait sa demeure située dans un cadre encore privilégié en région parisienne ou il repose. 

BIOGRAPHIE IDA PRESTI
Ida Presti naît à Suresnes le 31 mai 1924, d’une mère italienne et d’un père français. Ce dernier, accordéoniste amateur et médium, voit immédiatement en elle le génie et la sensibilité artistique qui l’animeront tout au long de sa vie. Un soir, alors qu’il assiste à un concert d’Andrés Segovia, un flash prémonitoire se manifeste comme une évidence : sa fille sera guitariste. 
C’est au sein de cette famille modeste qu’Ida sera formée par son père qui ne lui concède aucun loisir. Surdouée et rusée, elle travaille sa guitare en lisant des bandes dessinées, à l’écart des regards de ce père trop autoritaire. Il décède prématurément en 1938, et incarnera alors l’unique figure professorale de son apprentissage musical. 
En 1932, à l’âge de 8 ans, Ida se produit pour la première fois en petit comité. Deux ans plus tard, le 28 avril 1935, elle donne son premier grand récital à Paris, à la Salle Chopin, où elle rencontre un immense succès. 
La rumeur d’une enfant prodige de la guitare fait le tour de l’Europe, et toutes les grandes salles de concert l’engagent tour à tour. 
À 12 ans elle enregistre ses premiers disques chez « Pathé » et joue le rôle d’une guitariste dans le film de Maurice Cloche « Le petit chose ». 
Lorsque son père décède, Ida devient chef de famille à 14 ans et devra alors s’occuper de sa mère et de sa petite sœur. Quand la 2ème guerre mondiale survient quelques mois plus tard, sa carrière artistique est en suspens et ses futurs projets de concerts sont annulés, dont une tournée aux Etats-Unis. 
À 17 ans, elle part seule en Indonésie pour réaliser une tournée pendant trois mois. 
Après quelques années difficiles entre Nice et Marseille, elle se réfugie à Allauch et rencontre son premier mari. De cette union naîtra sa fille Elisabeth. A la fin de la guerre, elle divorce et reprend progressivement sa carrière. Le succès est à nouveau au rendez- vous. Et c’est en 1951 qu’elle rencontrera son alter ego, un jeune guitariste venu d’Egypte : Alexandre Lagoya . 
Une relation fusionnelle les unit aussi bien à la vie qu’à la scène. Ils donneront leur premier concert officiel en 1952, année qui marquera à jamais le monde de la guitare classique. L’émergence d’un duo composé de deux grands solistes est en effet d’une surprenante rareté. A cette époque, le répertoire pour deux guitares se révèle relativement pauvre, mais de nombreux compositeurs contemporains tels que Castelnuovo-Tedesco, Jolivet, Petit, Lesur, ou encore Rodrigo, se mettent à l’œuvre et écrivent des partitions pour ce duo émérite. 
Alexandre, de son côté, entreprend un travail colossal de transcriptions d’œuvres classiques, tandis qu’Ida commence à composer des pièces originales pour deux guitares (danse d’Avila, la hongroise, étude fantasque), mais aussi pour guitare seule (berceuse à ma mère, étude du matin, Segovia..). Tous ces travaux d’écriture musicale ont été rassemblés par Elisabeth, la fille d’Ida, et sont aujourd’hui réunis dans plusieurs recueils disponibles aux éditions Berben, afin que la nouvelle génération de guitaristes puisse bénéficier de ce répertoire remarquable.
En 1953, Ida accouche de son deuxième enfant, Sylvain Lagoya. 
Le couple parcourt le monde entier pour donner des représentations ou encore réaliser des masterclass. L’enseignement tient une place importante dans la carrière du duo. La presse et les médias s’empressent de raconter leurs parcours nomades. Interviews télévisées, presse écrite, radio, le duo est sur tous les fronts, et leur carrière ne cesse d’évoluer. Au sommet de leur gloire, ils entreprennent une grande tournée aux Etats-Unis, en 1967. Cette tournée sera la dernière. Alors qu’ils jouent à Saint Louis avec l’orchestre symphonique, Ida est prise d’un malaise soudain après un concert. Elle est autorisée après un bref examen médical à continuer sa tournée.Malheureusement ils prennent l’avion le lendemain pour Rochester (état de New York) ou un concert est prévu à Brockport, le soir même. 
Dés son arrivée elle est immédiatement transportée à l’hôpital, et s’éteint quelques heures après. 
Sa pensée: 
« Je veux que ma vie soit simple et droite comme une roseau vide afin que Dieu puisse l’emplir de Musique ». 

© Archives Presti-Lagoya  (prohibited reproduction)

  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Concerto Mario Castelnuovo Tedesco
  • Instagram Social Icon